mercredi 12 décembre 2018

Bol et matières

Si vous me lisez depuis longtemps, vous savez à quel point j'aime utiliser le tour. J'oserai presque vous avouer que j'aimerai pouvoir tourner plus souvent et continuer à explorer le champ des possibles.

On pourrait croire au premier abord que le tour n'offre qu'un champ restreint de possibilité, du fait, qu'il contraint à faire des pièces à symétrie de révolution.
Oui, mais outre le fait qu'on peut modifier les pièces par découpe ou déformation, il y a aussi tout un travail sur la matière qui peut être exploré.

L'année dernière, Laura nous a demandé de faire des essais de matières sur des grands tessons en utilisant des outils ou tout autre type d'objet que nous voulions tester. Cela m'a ouvert de nouveaux horizons auxquels je n'avais pas pensé.
Après ce travail, j'y ai réfléchi à nouveau pour imaginer différents bols de même forme mais avec des matières différentes.

Pour le premier bol que j'ai tourné, j'ai tenté de roulé une balle de golf sur les parois. Pour la petite histoire, j'avais récupéré cette balle lors d'une initiation invité par mes anciens collègues (qui pour certains sont devenus des ami(e)s). Cette balle avait assez naturellement pris sa place dans ma boite à jolis bazars pour mes créations poterie. Bref, c'était ma première expérience. La matière de la balle de golf est intéressante mais sur le bol tourné, ça n'a pas été à la hauteur de ce que j'avais pu espérer. Je retenterai peut-être d'une autre manière une prochaine fois.





Puis, j'ai eu envie de posé mes idées sur mon petit carnet...

Finalement, parmi toutes les idées que j'avais dessinées, je n'en ai tenté que deux. Il faut croire que j'aime aussi bien laisser courir mes envies sur l'instant, sans trop d'anticipations...

Un des deux bols a été réalisé au tour, puis j'ai effectué des empreintes avec ... une dosette de lait en poudre pour bébé que j'avais conservée 😊

Le rendu me plait bien 😊




Pour l'autre bol, j'ai utilisé un petit outil pour réalisé un aspect un peu tuilé. C'est sympa aussi, mais ça manque de régularité à mon goût... mon côté un peu perfectionniste...



Et voici la photo groupé de ces deux bols avec le fameux petit carnet... Qu'il faudrait que je noircisse un peu plus souvent...

Une dernière pour la route?
Voilà une tasse que j'ai tourné, puis striée avec un petit outil adapté. La difficulté, en plus de trouvé un effet de matière intéressant réside également dans le bon choix d'émail pour mettre en valeur cet effet de matière, chose qui n'est pas évidente.
Tant pour cette tasse que pour le bol "dosette bébé", j'ai trouvé un émail qui m'a plutôt plu, puisqu'il vire au bleu quand il est un peu épais mais change complètement de couleur quand l'émail est moins épais.

Le voici :



Je les aime bien, mais je pense que je m'en séparerai en espérant qu'un adoptant lui trouve une belle vie. Ces objets sont faits pour embellir et apporter un peu de fantaisie dans notre quotidien.
...
Et notre quotidien a bien besoin de douceur, de tendresse et de fantaisies.


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 décembre 2018

Initiation au modelage avec modèle vivant

L'année dernière, notre cours à l'école d'art Claude Monet se passait quasi en même temps que le cours de dessin modèle vivant. Laura et la prof du cours de dessin modèle vivant ont eu la bonne idée de nous proposer un cours commun, pour ceux et celles qui le souhaitaient.

Evidemment, je me suis lancée dans l'aventure et donc, nous avons pu faire 3 cours très intenses avec des modèles vivants très différents. C'était donc une expérience très enrichissante, exigeante et demandant beaucoup d'attention.

En effet, cela demande une concentration de tous les instants. Le cours était découpé en différentes phases, avec notamment des pauses effectuées pendant 5 minutes par les modèles... Autrement dit, ça passe très vite ! afin de voir le modèle à 360°, le modèle (parfois installé sur table roulante) bougeait régulièrement (oui, c'est nettement plus simple que de demander à x élèves de bouger autour du modèle :-D )
Comme je l'évoquais, les trois modèles que nous avons eu la chance d'avoir étaient vraiment très différents. La première avait un physique de danseuse, la deuxième avait un physique plus ingrat, mais très intéressant à modeler et enfin la troisième avait son caractère bien trempé qui s'exprimait dans son corps (en tout cas, c'est mon ressenti)

J'avoue que, même si j'ai eu des avis contraires sur mes réalisations, je ne suis pas très satisfaite, et je n'ai pas tout fait cuire, j'en ai détruit quelques unes. Mais il est vrai que c'était vraiment une expérience que j'ai adorée. Je m'y remettrai peut-être un jour...

Mais je ne suis pas toujours très objective et je suis un brin perfectionniste, donc, vous me direz peut-être plus objectivement ce que vous en pensez...

Voici les modelages que j'ai mis au 'rebut' depuis la prise de ces photos. Les 2 ou 3 autres modelages m'attendent patiemment à l'atelier...

Photo de groupe

Pour ces 3 là, il fallait faire de "petits modelages"...
et bien... c'est difficile




Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 novembre 2018

Boîte de cirage

Il y a un autre objet que j'avais réalisé pour l'expo de fin d'année dernière.
J'ai encore beaucoup de retard dans mes publications pour vous raconter tout ce que j'ai fait... (soupir)

Il s'agit d'une boîte à cire.
J'ai réalisé cette boîte à cire en faïence rouge... et au tour! Dès que je peux tourner, je suis heureuse ! J'avoue avoir un poil triché pour la fin de cette boîte : j'ai ajouté un peu de terre très molle pour obtenir une forme parfaitement fermée mais surtout avec un couvercle quasi plat, chose très difficile à faire au tour (voire impossible? Il faudra peut-être creusé cette interrogation...).

Donc, après l'avoir tournée, la boite en question était bien fermée, puisque non ouverte à ce moment-là. Voici donc ce que cela donnait, avec le modèle juste à côté.


Après séchage de la pièce (suffisamment sec, mais pas trop), j'ai découpé le couvercle et ajouté trois petites cales dedans pour permettre au couvercle de bien tenir. J'ai également ajouté une minuscule marque pour positionner le couvercle au bon endroit. J'aurai peut-être dû faire une fermeture mieux pensée, mais je tenais à obtenir un boite la plus ressemblante possible avec une boite à cire.

La boite à cire, juste après le découpage du couvercle

Enfin, comme je voulais avoir quelque chose assez brut, je n'ai pas ajouté d'émail sur cette pièce. J'ai simplement poli le bord de la boîte avec le dos d'une petite cuillère afin de donner un côté satiné et de faire aussi ressortir la couleur de la terre et ses nuances.

Et voilà le travail !


Vous la voyez ma petite marque? :-)



PS : Malgré le fait que la réforme orthographique de 1990 autorise de supprimer l'accent circonflexe sur le mot boîte, je l'ai volontairement laissé, tant pour la sauvegarde de nos caractères accentués que pour la poésie graphique de ce mot, avec ce petit circonflexe posé comme un couvercle sur le mot...

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 novembre 2018

Sortir du cadre...

Suite à mon dernier article, voici un petit aperçu de ce que j'ai réalisé.

J'ai réalisé 3 cadres ronds que j'ai tourné.

Un des premiers que j'ai réalisé était façon "œil de boeuf". Malheureusement, à la cuisson (ou juste avant, je ne me souviens plus), le cadre a cassé... Mais au final, ça lui donne un certain charme et cela allait très bien avec l'idée d'atelier de restaurateur de cadre.

et puis...
Pour cet article, ça donne aussi quelques idées de mise en scène ツ
Je l'ai émaillé avec un émail qui donne un aspect très métallique à cette pièce tout en mettant bien en avant le relief rainuré de la pièce.



J'ai fait une autre réalisation en anneau tourné... en n'oubliant pas le petit trou pour éviter l'explosion à la cuisson, bien sûr !

La pièce tout juste tournée

Une fois cuite, j'y ai mis un émail cuivré et fait un effet de nervures de branche (je pense qu'il y a de l'idée, mais la réalisation aurait pu être meilleure...)

Email posée, juste avant la cuisson émail

En ajoutant un petit miroir derrière... je vous fais un petit coucou ツ

J'ai aussi fait un autre cadre à partir d'un anneau tourné que j'ai déformé :

Avant cuisson...

Après première cuisson...

Je vous montrerai cette pièce émaillée une prochaine fois 😊. C'est un petit cadre qui me fait un peu penser aux contes d'autrefois.

Le cadre suivant a été fait avec de la faïence noire sur laquelle j'ai mis une barbotine de faïence blanche que j'ai séchée pour pouvoir la faire craqué et donné un effet écorce. J'avais vu des vidéos qui me donnais bien envie d'essayer...
Dans les faits, j'ai beaucoup galéré... Je pensais que ce serai plus facile à réaliser que ça...
Mais, je trouve que ce n'est pas si mal pour donner un effet bois... Vous me direz ce que vous en pensez...

Avant cuisson...

Et après cuisson




Le cadre suivant a été réalisé à partir d'un bouteille réalisé au tour et découpé en rondelles et mises côté à côte pour réalisé un cadre. J'ai (aussi!) galéré pour le montage très (trop!) fragile... Mais le résultat est plutôt sympa...

Juste après la pose des "rondelles"

L'émaillage métallique

Et après plusieurs passage au four émail...
Voilà :



Et pour finir,voici quelques photos de "famille":




Bon, et bien, après tout ça..
A bientôt !







Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 11 octobre 2018

Collections

Chaque année, l'école d'art impose un thème aux élèves qui doit servir de fil conducteur à l'exposition de fin d'année.
Il y a 2 ans justement, c'était le fil... et l'année dernière, c'était la collection.

J'avoue qu'avant de faire ma toute première rentrée à l'école d'art, cette histoire du thème imposé n'était pas du tout mon truc... et même cela me rebutait ! Mais en réalité, c'est assez stimulant pour trouver une inspiration...
Je ne vous cache pas que celui de la collection ne m'inspirait pas du tout, et ce n'était pas faute d'y avoir réfléchi...J'avais pensé à des champignons de toutes sortes mais bon... et puis il faut trouver une idée qui puisse marcher avec toutes les personnes du cours, pour faire une expo collective et qui plaise à tout le monde... J'ai eu quelques débuts de nuits plongés dans mes pensées pour trouver une idée... qu'il ne fallait pas oublier jusqu'à demain matin... En n'oubliant pas que j'avais envie de trouver une idée qui puisse me permettre également de tourner des pièces... oui, je suis têtue ツ
Et puis... pof! une idée! J'avais un peu d'appréhension à proposer mes idées au groupe... Déjà, parce que j'avais plusieurs idées... je n'avais pas l'intention non plus de jouer aux élèves trop appliquées ! Ensuite, parce que j'avais aussi un peu hâte d'avoir les réactions...
Donc, parmi les idées proposées, j'ai proposé la réalisation de cadres. Ce thème me faisait penser aux collections dans les musées. Quand je pense musée, je pense assez rapidement à notre grand et beau musée du Louvres avec notamment ces galeries impressionnantes de tableaux. Et le dénominateur de toutes ces collections c'est les cadres... d'où mon idée de départ.

Quelle joie de savoir que mon idée avait eu globalement de bons échos ! Mais aussi quel soulagement de voir cette idée reprise et transformée un peu pour aboutir à ce petit coin d'atelier d'encadreur en fin d'année! Car l'ensemble rendait bien...
Comment ça vous n'y êtes pas allé ? 😆
Bon, il n'y avait pas que l'atelier d'encadreur qui était bien, j'ai pris quelques photos, les voici :


Ci-dessous, la collection géologique de l'exposition:




Et ici, la collections d'ours de toute sortes...


Dont celui-ci avec un petit numéro de cirque rigolo !



Pour tout ça, il faut bien emballer tous ces trésors !
Certaines réalisations sont de véritables trompe-l'oeil bluffant !
Par exemple, ici, le caisson avec l'indication "Haut"
est bel et bien une réalisation en céramique...
Difficile de trouver les réalisation dans ce décor ツ

Il y avait d'autres réalisations... mais je n'ai pas pu tout photographier...


Je vous ferai part de mes réalisations plus en détail prochainement!

La prochaine exposition qui sera passera aux alentours de juin sera autour du thème de la ville... Cela évoque beaucoup d'idées, de mots... bref, cela pourrait très bien m'inspirer ! ツ

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 septembre 2018

Tourner de la porcelaine

Lors de l'année à l'école d'art 2016-2017, j'ai eu l'occasion de tourner mes premières pièces en porcelaine.
Ça n'a l'air de rien dit comme ça, mais tourner de la porcelaine est très différent que de tourner du grès ou de la faïence.
J'ai beaucoup tourné du grès, j'oserai dire que c'est ma référence, puisque j'ai commencé à apprendre à tourner avec du grès. J'ai appris ensuite à tourner de la faïence : ce n'est pas tellement plus compliqué que le grès, mais j'avais déjà senti que la terre ne réagissait pas tout à fait pareil. Mais, pour moi, la différence est assez minime, et je ne pense pas être capable de faire la différence si j'avais les yeux bandés.
Mais la porcelaine... Là, c'est vraiment tout une autre histoire!
Déjà, Clémentine m'avait dit que la porcelaine avait une thixotropie plus importante que le grès ou la faïence... Ne me remerciez pas pour ce nouveau mot... (J'ai d'ailleurs eu un peu de mal à retrouver ce mot que je n'avais jamais entendu auparavant).
Pour plus de détail sur la signification précise de ce mot, je vous ai mis un lien 😀. Pour résumer, la porcelaine exige de tourner vite et bien... Sinon... c'est la Bérézina : la porcelaine se ramollit beaucoup plus vite...

Ma première expérience était d'ailleurs assez catastrophique... Si catastrophique que j'ai voulu un peu masquer cela en ajoutant... trop d'engobes.
Ce qui a donné un résultat encore plus laid et qui m'a valu aussi une petite remontrance de Clémentine me rappelant que la porcelaine est une terre qui mérite de ne pas la cacher derrière trop de couleurs... La porcelaine avec sa forte teneur en kaolin est une terre très blanche et si le tourneur tourne suffisamment fin, elle peut laisser passer la lumière.
Voilà mes premières pièces tournées en porcelaine :



Mais si vous me suivez un peu, vous savez que je ne suis pas trop du genre à me laisser abattre... J'avais bien envie de recommencer pour mieux faire !

En fin d'année... 2016, je me dis qu'il reste encore un peu de temps pour tourner de la porcelaine... et encouragée par Clémentine qui me propose d'utiliser tout le reste de porcelaine du sac... je me remets au travail !
Ayant compris qu'il fallait tourner "vite et bien" je fais de mon mieux et je réussis à tourner 3 bols... que je dénomme rapidement "les bols de la famille ours" pour Papa Ours 🐻, Maman Ours 🐻 et bébé Ours 🐻... en référence à la comptine pour enfants de Boucle d'Or.

Une fois cuite... Il s'avère qu'un fond d'un des trois bol est légèrement fendu... J'ai dû laisser trop d'eau au fond... ou bien je n'ai pas tourné assez rapidement l'ensemble de a pièce et la porcelaine s'est gorgée de trop d'eau...

Les pièces fraîchement tournées


Je n'ai pas émaillé tout de suite ces pièces, car la fin de l'année arrivait, et je n'avais pas trop d'idées : j'avais bien retenu le conseil précédent, mais je n'avais pas pour autant envie de laisser ces pièces intégralement blanches...
Donc, ces pièces sont restées longtemps à l'atelier... D'autant plus que l'année 2017 a démarré sur les chapeaux de roues avec Laura... Et puis, hop, une idée...
Quelques traits éparses dans des tons de vert et de bleu... mes couleurs préférées... et une couverte brillante...

Et un résultat qui me plaît beaucoup!
Evidemment, mon côté un peu perfectionniste me dit qu'il y a encore beaucoup de marge de progression... notamment pour faire des pièces plus fines... et avec des idées de me perfectionner (à l'occasion) pour mieux tourner et travailler les formes dans leur épaisseur pour (éventuellement) jouer sur l'aspect translucide de la porcelaine.
Encore un nouvelle porte entrouverte pour d'autres chemins ultérieurs...

D'ici là, voici les résultats en photos!





Rendez-vous sur Hellocoton !