mercredi 23 janvier 2019

Bizarrerie

Il est encore temps, en introduction de ce nouveau billet de vous souhaiter à tous et toutes une très belle année 2019! La première chose à souhaiter, même si cela peut paraître presque surfait, est de vous souhaiter une bonne santé... Sans cela, rien ne peut vraiment bien aller. Je vous souhaite aussi une année sereine... Et qu'au moins une partie de vos rêves se réalisent (une partie, pour en laisser encore pour les années suivantes 😄 )

Finalement, la fin 2018 n'a pas été si mal sur mes projets personnels : j'ai réussi à pas mal rattraper le retard que j'avais pris dans mes billets de blogs... et j'arrive enfin à trouver un rythme a peu près satisfaisant pour venir vous en parler régulièrement !

Donc, aujourd'hui, je vous présente une bizarrerie. C'est la première création faite suite à la reprise des cours à l'école d'art en octobre dernier.
Ce cours ayant changé de jour, un nouveau groupe s'est créé avec pas mal de nouvelles personnes n'ayant jamais ou peu pratiqué la céramique. C'était donc l'occasion pour Laura de faire découvrir les techniques de bases de la céramique... et pour moi l'occasion d'en redécouvrir aussi!

Donc, nous avons d'abord monté une première pièce en colombins et en faïence blanche. Je connais déjà cette technique, mais je ne l'apprécie guère : je trouve que faire des colombins (autrement dit des boudins de terre) n'est pas si facile que cela. Il y a un geste à trouver afin de pouvoir avoir un colombins réguliers... et de section circulaire. Ce fut donc l'occasion pour moi de mieux apprendre ce geste... Pour le petit clin d’œil au premier cours de Laura de l'année dernière j'ai réalisé cette pièce :


Elle s'apparente légèrement à une courgette avec une petite fantaisie finale.

Ensuite, Laura nous a demandé de réaliser une seconde réalisation avec de la faïence noire et en utilisant une autre technique : le pinching. L'idée était de faire un contenant. Pour cela, nous sommes partis d'une boule de terre pleine, puis l'idée est de la pincer régulièrement en faisant un premier trou au milieu de la boule et en pinçant régulièrement, on forme ainsi un contenant.
J'ai donc réalisé un petit bol ... que je n'ai pas pris en photo.

Une fois ces deux pièces réalisées, ceux qui connaissent déjà Laura savaient très bien qu'on allait pas en rester là avec nos 2 pièces...
Elle nous a en effet demandé de couper nos deux pièces en deux dans leur hauteur. Ce geste est souvent fait dans les écoles de céramique car il permet de voir si l'épaisseur de terre est régulière... mais je l'ai peu fait... car ce geste consiste aussi à casser sa pièce.
Enfin, Laura nous a demandé de créer une nouvelle pièce à partir de ces 4 morceaux... que nous pouvions redécouper à loisir.
Je me suis assez bien prêtée à ce jeu. Je n'aurai rien parié là-dessus il y a un an! Il faut tout de même un certain "lâcher-prise" pour se dire : "ok, je vais faire quelque chose avec ces morceaux, je ne sais pas quoi, mais mon œil me guidera".
Je souhaitais néanmoins rester sur l'idée d'un contenant.

Bref, après quelques juxtapositions diverses et variées, j'ai fini pas trouver quelque chose que je trouvait plutôt original voire rigolo. Me rappelant de mes courgettes, poires et pommes que j'avais un peu bâclées l'année dernière, je me suis promis de ne pas faire la même erreur, et j'ai bien pris le temps de fignoler les détails, notamment sur les colombins qui rampent sur l'autre pièce initiale faite avec la méthode du pinching.





Après la première cuisson, j'ai simplement ajouté un émail transparent appliqué uniquement sur la faïence noire afin d'accentuer le contraste noir/blanc.

Et voilà ma première pièce de novembre !
Ma moitié est très dubitative sur cette pièce qui lui rappelle Alien. Moi cela m'amuse de l'avoir faite, même si je ne compte pas trop la garder, et que j'espère qu'elle trouvera un adoptant un jour...

Voilà ce que cela donne une fois cuit et émaillé :



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 26 décembre 2018

Mon Gros Lapin

L'année dernière, nous avons eu l'occasion de faire une cuisson raku. Pour se faire, Laura nous a proposé de modeler un petit objet représentant quelque chose de personnel.

J'ai tout de suite su ce que j'allais réalisé. Par contre, pour le "petit", j'ai eu plus de mal... Il faut dire qu'il s'agit de mon Gros Lapin, donc, difficile de faire petit... 😂
Mon Gros Lapin, c'est le doudou de mon enfance... c'est même encore mon doudou. Il a toujours été près de moi du peu que je m'en souvienne. Il était là pour les vacances, il était là lors de mon départ du cocon familial pour mes études à Grenoble, et il est encore là sur ma table de chevet... Il a d'ailleurs vécu... Un œil a été recollé, le pelage est un peu usé... mais ses oreilles restent toujours douces. Oui, je l'ai toujours appelé "Gros Lapin"... il faut dire qu'il y avait aussi Lapine qui l'accompagnait souvent, et même leur bébé... Panda. (Si, si). C'est un doudou un peu spécial, car il s'agit d'une peluche marionnette

Bref, j'ai décidé de réaliser mon Gros Lapin en céramique.
J'ai le souvenir de l'avoir réalisé assez vite. C'était assez plaisant à faire.

Voici quelques photos prises lors de cette fabrication :


Une fois un peu plus sec, il a fallu l'évider... donc, j'ai dû procéder à une espèce de lobotomie de lapin... 😆



Puis, j'ai tout ressoudé, et j'ai émaillé cette pièce en blanc, sauf sur les yeux et le nez.



La cuisson Raku est une cuisson particulière qui conssite à faire chauffer la pièce dans un four classique, puis de sortir cette pièce encore brûlante et de la mettre ensuite dans un récipient avec des copeaux et fermer hermétiquement pour que l'émail se craquelle et que les parties non émaillées noircissent par l'action des cendres et des copeaux qui brûlent. Sinon, c'est très bien expliqué sur Wikipédia, comme d'habitude.

Donc, en fin d'année dernière, l'opération raku était effectué, et c'était topissime.
Voici quelques photos prises sur l'instant :

On voit les oreilles du lapin qui dépassent :-)

Un lapin chaud

Juste avant de le déposer dans la "marmite" remplie de copeaux




Il vaut mieux faire cette opération dehors... car les fumées qui se dégagent sont un peu désagréables (voire nocives)

Une fois dedans, il faut attendre un peu, puis asperger d'eau la pièces pour voir apparaître les craquelures.

Les craquelures sur mon lapin ont été légères et j'aurais peut-être voulu qu'elles soient un peu plus marquées, mais cela donne tout de même un beau résultat.

Coucou !


Et le voici avec le modèle original 😎

J'en profite pour me joindre à mon Gros Lapin pour vous souhaiter d'agréables fêtes de fin d'année...
En espérant que Noël a été chouette et que le réveillon du nouvel an se prépare bien!

🎄🎁🎅🎉🎊🥂🍾

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 décembre 2018

Fleurs (et émail raté)

Tout n'est pas beau. Il arrive parfois que ça ne marche pas comme on veut. Là c'est l'émaillage qui m'en a fait voir de toutes les couleurs (ou justement, non)...

J'avais envie de motifs floraux sur les bols. J'avais griffonné plusieurs dessins.




J'avais donc fait un petit plat, et j'avais gravé le motif d'une fleur à l'intérieur et à l'extérieur. L'idée étant de pouvoir mettre de l'oxyde dans cette gravure afin de faire ressortir ce motif. Puis ajouter un émail un peu clair pour ne pas masquer tout cela.

Bon, et bien, cela n'a pas du tout marché comme je voulais...





Mais un jour, je recommencerai... Je ne m'avoue pas vaincue si facilement 😊

Rendez-vous sur Hellocoton !