mercredi 12 décembre 2018

Bol et matières

Si vous me lisez depuis longtemps, vous savez à quel point j'aime utiliser le tour. J'oserai presque vous avouer que j'aimerai pouvoir tourner plus souvent et continuer à explorer le champ des possibles.

On pourrait croire au premier abord que le tour n'offre qu'un champ restreint de possibilité, du fait, qu'il contraint à faire des pièces à symétrie de révolution.
Oui, mais outre le fait qu'on peut modifier les pièces par découpe ou déformation, il y a aussi tout un travail sur la matière qui peut être exploré.

L'année dernière, Laura nous a demandé de faire des essais de matières sur des grands tessons en utilisant des outils ou tout autre type d'objet que nous voulions tester. Cela m'a ouvert de nouveaux horizons auxquels je n'avais pas pensé.
Après ce travail, j'y ai réfléchi à nouveau pour imaginer différents bols de même forme mais avec des matières différentes.

Pour le premier bol que j'ai tourné, j'ai tenté de roulé une balle de golf sur les parois. Pour la petite histoire, j'avais récupéré cette balle lors d'une initiation invité par mes anciens collègues (qui pour certains sont devenus des ami(e)s). Cette balle avait assez naturellement pris sa place dans ma boite à jolis bazars pour mes créations poterie. Bref, c'était ma première expérience. La matière de la balle de golf est intéressante mais sur le bol tourné, ça n'a pas été à la hauteur de ce que j'avais pu espérer. Je retenterai peut-être d'une autre manière une prochaine fois.





Puis, j'ai eu envie de posé mes idées sur mon petit carnet...

Finalement, parmi toutes les idées que j'avais dessinées, je n'en ai tenté que deux. Il faut croire que j'aime aussi bien laisser courir mes envies sur l'instant, sans trop d'anticipations...

Un des deux bols a été réalisé au tour, puis j'ai effectué des empreintes avec ... une dosette de lait en poudre pour bébé que j'avais conservée 😊

Le rendu me plait bien 😊




Pour l'autre bol, j'ai utilisé un petit outil pour réalisé un aspect un peu tuilé. C'est sympa aussi, mais ça manque de régularité à mon goût... mon côté un peu perfectionniste...



Et voici la photo groupé de ces deux bols avec le fameux petit carnet... Qu'il faudrait que je noircisse un peu plus souvent...

Une dernière pour la route?
Voilà une tasse que j'ai tourné, puis striée avec un petit outil adapté. La difficulté, en plus de trouvé un effet de matière intéressant réside également dans le bon choix d'émail pour mettre en valeur cet effet de matière, chose qui n'est pas évidente.
Tant pour cette tasse que pour le bol "dosette bébé", j'ai trouvé un émail qui m'a plutôt plu, puisqu'il vire au bleu quand il est un peu épais mais change complètement de couleur quand l'émail est moins épais.

Le voici :



Je les aime bien, mais je pense que je m'en séparerai en espérant qu'un adoptant lui trouve une belle vie. Ces objets sont faits pour embellir et apporter un peu de fantaisie dans notre quotidien.
...
Et notre quotidien a bien besoin de douceur, de tendresse et de fantaisies.


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 décembre 2018

Initiation au modelage avec modèle vivant

L'année dernière, notre cours à l'école d'art Claude Monet se passait quasi en même temps que le cours de dessin modèle vivant. Laura et la prof du cours de dessin modèle vivant ont eu la bonne idée de nous proposer un cours commun, pour ceux et celles qui le souhaitaient.

Evidemment, je me suis lancée dans l'aventure et donc, nous avons pu faire 3 cours très intenses avec des modèles vivants très différents. C'était donc une expérience très enrichissante, exigeante et demandant beaucoup d'attention.

En effet, cela demande une concentration de tous les instants. Le cours était découpé en différentes phases, avec notamment des pauses effectuées pendant 5 minutes par les modèles... Autrement dit, ça passe très vite ! afin de voir le modèle à 360°, le modèle (parfois installé sur table roulante) bougeait régulièrement (oui, c'est nettement plus simple que de demander à x élèves de bouger autour du modèle :-D )
Comme je l'évoquais, les trois modèles que nous avons eu la chance d'avoir étaient vraiment très différents. La première avait un physique de danseuse, la deuxième avait un physique plus ingrat, mais très intéressant à modeler et enfin la troisième avait son caractère bien trempé qui s'exprimait dans son corps (en tout cas, c'est mon ressenti)

J'avoue que, même si j'ai eu des avis contraires sur mes réalisations, je ne suis pas très satisfaite, et je n'ai pas tout fait cuire, j'en ai détruit quelques unes. Mais il est vrai que c'était vraiment une expérience que j'ai adorée. Je m'y remettrai peut-être un jour...

Mais je ne suis pas toujours très objective et je suis un brin perfectionniste, donc, vous me direz peut-être plus objectivement ce que vous en pensez...

Voici les modelages que j'ai mis au 'rebut' depuis la prise de ces photos. Les 2 ou 3 autres modelages m'attendent patiemment à l'atelier...

Photo de groupe

Pour ces 3 là, il fallait faire de "petits modelages"...
et bien... c'est difficile




Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 novembre 2018

Boîte de cirage

Il y a un autre objet que j'avais réalisé pour l'expo de fin d'année dernière.
J'ai encore beaucoup de retard dans mes publications pour vous raconter tout ce que j'ai fait... (soupir)

Il s'agit d'une boîte à cire.
J'ai réalisé cette boîte à cire en faïence rouge... et au tour! Dès que je peux tourner, je suis heureuse ! J'avoue avoir un poil triché pour la fin de cette boîte : j'ai ajouté un peu de terre très molle pour obtenir une forme parfaitement fermée mais surtout avec un couvercle quasi plat, chose très difficile à faire au tour (voire impossible? Il faudra peut-être creusé cette interrogation...).

Donc, après l'avoir tournée, la boite en question était bien fermée, puisque non ouverte à ce moment-là. Voici donc ce que cela donnait, avec le modèle juste à côté.


Après séchage de la pièce (suffisamment sec, mais pas trop), j'ai découpé le couvercle et ajouté trois petites cales dedans pour permettre au couvercle de bien tenir. J'ai également ajouté une minuscule marque pour positionner le couvercle au bon endroit. J'aurai peut-être dû faire une fermeture mieux pensée, mais je tenais à obtenir un boite la plus ressemblante possible avec une boite à cire.

La boite à cire, juste après le découpage du couvercle

Enfin, comme je voulais avoir quelque chose assez brut, je n'ai pas ajouté d'émail sur cette pièce. J'ai simplement poli le bord de la boîte avec le dos d'une petite cuillère afin de donner un côté satiné et de faire aussi ressortir la couleur de la terre et ses nuances.

Et voilà le travail !


Vous la voyez ma petite marque? :-)



PS : Malgré le fait que la réforme orthographique de 1990 autorise de supprimer l'accent circonflexe sur le mot boîte, je l'ai volontairement laissé, tant pour la sauvegarde de nos caractères accentués que pour la poésie graphique de ce mot, avec ce petit circonflexe posé comme un couvercle sur le mot...

Rendez-vous sur Hellocoton !