mercredi 31 mars 2021

Un peu de douceur ?

Il y a 2 ans maintenant, c'est à dire une petite éternité, je cherchais à trouver des idées de créations qui pourraient mêler des techniques de tournage et de modelage tout en gardant un aspect un peu utilitaire à la pièce que je créerai. Tout un programme...
Après quelques réflexions, j'ai eu plusieurs idées de boites.

Je me suis donc lancée dans la réalisation de plusieurs boites (à vrai dire 2 que je trouve pas mal et une troisième moins convaincante et non finie à ce jour) de petite taille, du style prototype pour voir ce que cela pouvait donner.
Je vous présente donc mon premier essai de boîte-religieuse !

J'ai vraiment bien aimé cette réalisation, même si au final cela devient une boite minuscule du fait de la réduction du grès à la cuisson (je rappelle, ça réduit de 10%, c'est juste énorme). De ce fait, cette boîte pourrait être utile pour les dents de lait d'enfant... et l'idée qu'elle soit en forme de religieuse m'amuse beaucoup.
Ou bien, il faudrait que j'en refasse une un peu plus grande qui pourrait servir de sucrier, ça serait amusant aussi!

Bref, pour cette réalisation, j'ai d'abord tourné la boîte entièrement. Ensuite, on laisse sécher un peu (le temps que la pièce durcisse suffisamment, mais pas trop...) puis j'ai découpé le couvercle et ajouté une petite bande de terre pour que le couvercle puisse bien se positionner sur le corps de la boîte pour éviter qu'il ne tombe.
Je n'ai pas fait beaucoup de photos des premières étapes mais j'espère que vous suivez un peu.
Une fois l'essentiel de la boîte faite, il fallait la transformer pour qu'elle devienne religieuse!
J'ai utilisé une technique assez simple : j'ai utilisé de la barbotine dans une poche à douille. La barbotine, c'est un mélange de terre et d'eau; ça ressemble un peu à de la boue. Il a juste fallu que je trouve le bon dosage pour que ce mélange ait la bonne consistance afin de pouvoir pocher des petites meringues sur la boîte.
Au final, à cru cela a donné cela :


Si c'était à refaire, j'essaierai de faire une meringue un peu plus jolie sur le couvercle...

Viens ensuite l'étape émaillage !
C'est toujours assez compliqué pour moi cette étape. Trouver la couleur qui irait bien n'est pas chose si aisée et je sais à quel point cela peut transformer la pièce. Finalement, j'ai opté pour 2 émaux : un brun rouge que j'aime beaucoup et une base chun foncé, pour tenter de rappeler le côté chocolat.

Au final, le résultat me plait plutôt bien!
Qu'en dites-vous ?





mercredi 24 mars 2021

De l'ennui en réunion à la création

Parfois, il y a des réunions qui durent plus que nécessaire, ou bien des réunions où je suis un peu agacée. Dans ces deux cas, un petit gribouillis permet soit de patienter en restant a peu près attentive, soit de défouler l'éventuel énervement que je sens poindre.

Et parfois, paf! J'y vois un joli motif qui me parle comme... un poisson.
Cela tombe bien, car j'avais déjà tenté un dessin de poisson auparavant, mais je n'avais pas du tout aimé le résultat, que je vous montre quand même (il s'est cassé depuis) :

 

Cela aussi tombe bien pour une deuxième raison : depuis longtemps, je voulais tester l'engobage avec des bulles. Késako? Il s'agit de prendre un peu d'engobe dans un récipient et le mélanger avec un peu de liquide vaisselle. Ensuite, il faut bien touiller cette mixture pour la faire mousser. Enfin, vient l'étape assez jouissive et rigolote : prendre une paille et souffler dans le mélanger afin de faire de la mousse à faire retomber délicatement sur la réalisation en cours.

Mais revenons aux étapes de départ : 
1. Tournez un plat plat. En effet, le but est de pouvoir bien dessiner mon motif de poisson et facilement appliquer les bulles
2. Appliquer de l'engobe sur toute la surface en choisissant un bel engobe bleu de Sèvres avec un beau rendu bleu foncé. Comme j'ai choisi un grès blanc, cela me permettra de contraster avec le motif de poisson que je compte dessiner à l'étape 3
3. Appliquer mon gribouillis soigneusement découpé et dessiner le contour. Puis graver soigneusement le contour de ce poisson et tous les détails internes du poisson. C'est rigolo, car à cette étape, le poisson apparaît foncé sur un fond clair, alors que ce sera l'inverse après cuisson.
Voici ce que cela donne à cru:

4. L'effet bulle ! A vrai dire, je pensais que cette étape serait facile, mais elle l'est un peu moins qu'il n'y parait. En effet, il faut arriver à doser pour mettre des bulles partout tout en faisant attention à ce qu'il n'y ait pas trop du mélange qui coule pour éviter des "paquets". Au final, je trouve que je ne m'en suis pas trop mal sortie pour une première fois... même si j'aurai aimé un effet un peu plus délicat, ce qui n'est pas le cas au centre du plat. Peut-être aurais-je essayer de le faire un plusieurs fois?

Bref, voici ce que cela donne à la fin de cette étape :




Les étapes suivantes, vous les connaissez, rien de bien original : première cuisson, couverte (émail transparent) et deuxième cuisson.
Et surtout... attente pour voir le résultat final !

Le résultat final, me plait plutôt bien. D'ailleurs, en regardant à nouveau, je me dis qu'il faudrait que je retente la même technique mais sur une forme cylindrique.

Et voici les photos !


La bonne nouvelle

Une très courte note pour informer que finalement le troisième trimestre de l'école d'art pour les adultes sera gratuit !

Evidemment, cela ne changera pas le fait que je ne créerai sûrement peu, parce que mine de rien le télétravail mange plus de temps que lorsqu'on travaille "sur site"...

Mais c'est un geste et j'apprécie.

Et il me semblait important de le signaler.