samedi 2 mai 2020

Moulages

Continuons sur mes réalisations de... l'année dernière !

Nous avons réalisé des "moules éclatés" à partir d'objets que nous avions chez nous. Quand Laura nous a donné les indications pour ce travail, il a donc fallu partir à la recherche d'objet qui pourrait être intéressants pour la composition de moules...
Après avoir chercher quelques temps dans mon intérieur, j'ai fini par trouver un vieux flacon de parfum 'Brut' et des petites mignonnettes de vin d'Anjou.

Il s'agissait de cela :



Première étape : réaliser les moules.
Comme il s'agit de moule éclaté, le moulage est réalisé d'un seul tenant et sera séparé par la suite. Tout d'abord, je positionne chacune des pièces sur de la terre pour pouvoir fixer la pièce dessus avant de faire couler le plâtre. Pour les parois du moule, nous avons utilisé de vieux "trucs" rigides qui ont permis de faire des parois avant de couler du plâtre de coulage. Bien, sûr, il ne faut pas oublier de remettre de la terre aux différentes jonctions pour éviter des fuites.


Une fois le coulage effectué... il faut attendre que le plâtre prenne, il faut donc être patient !

Deuxième étape : le démoulage.
Quand le plâtre est pris, reste l'opération délicate de démoulage. Comme l'opération précédente a été réalisée d'un seul tenant, la pièce qui a servi au moule est prisonnière du plâtre, en somme "confinée" :-). C'est la phase bricolage: le démoulage s'effectue à coup de scie pour casser en deux le moule en ayant préalablement marqué au feutre la coupe. Cette marque est importante. Je l'avais faite préférablement dans la terre avant le coulage du plâtre et je l'avais reporté minutieusement sur le plâtre, après avoir enlevé la terre et les différents supports. Cela me permet de m'assurer que la coupe ne va pas tomber au milieu d'un relief intéressant à conserver en intégralité.
Parce que ces moules sont sciés, ils sont dits éclatés.





Troisième et dernière étape : le moulage !
Dans cette étape, il s'agit d'abord de remettre les morceaux de plâtre ensemble et de les fixer avec du scotch. Le scotch permet non seulement de fixer les 2 parties du moule éclaté, mais aussi de faire office de "joint d’étanchéité" avant d'y couler le la porcelaine.
La photo ci-dessous était pour réaliser un autre moulage à partir de plusieurs moules, mais c'est pour vous donner une idée de la chose :


Et hop! Voici les première "épreuves" réaliser à partir des 2 objets présentés plus haut.


Et voici d'autres images :





De quoi mettre de joli brin de muguet, par exemple.

Pour finir, tous ces moules et d'autres récupérés par Laura nous ont permis de réaliser ces moulages lors de l'exposition de fin d'année à l'école d'art Claude Monet. C'était bien rigolo de faire ces montage de moules hétéroclites !



Faire des moules, finalement, c'est assez rigolo !
J'en ai même profité pour faire une tasse à café avec un moule réalisé à l'atelier par ma prof, Laura.
Elle est restée au travail, elle me manque aussi un peu...



Rendez-vous sur Hellocoton !