lundi 14 février 2011

A comme ...

Quelques pensées
Couchées sur le papier
Pour parler de l'Amitié.

Ce ne sera pas un essai philosophique, mes petits neurones en sont incapables et d'autres l'ont déjà très bien fait avant moi.
Ce ne sera pas non plus de la poésie, car je veux trouver des mots justes, des mots du coeur qui résonnent et trouvent des échos et non des rimes.

Il y a les amis qui font rire, ceux avec qui les bons moments deviennent des instants de joies partagés. Il y a les petites joies, il y a aussi les grandes joies avec les belles nouvelles que la vie nous réserve et qui sont toujours meilleurs et plus intenses quand ils sont partagés.
Il y a les amis où l'on parle sérieusement d'avenir, de travail ou des petites peines. Ils écoutent, parfois donnent des conseils avisés sans jamais juger. Ils ont alors le recul et le regard extérieur qui nous manque parfois pour trouver une solution, se calmer ou relativiser.
Il y a les amis avec qui les idées et les points de vue se confrontent. Parfois frontalement avec quelques heurts, parfois non, mais toujours dans un certain échange et partage.
Il y a aussi les amis qui consolent, un peu comme un grand frère ou une grande soeur. Ils ont chacun leur manière de consoler. Certains, un peu maladroits, raconteront des blagues pour faire rire. D'autres ouvriront grand leur bras pour réchauffer et réconforter.

En réalité, les amis c'est un peu tout ça en même temps.


Certes, il y a des amis loin, qu'on ne voit pas souvent, il y en a d'autres au contraire qu'on voit tous les jours. Parfois, c'est la distance qui espace les rendez-vous, parfois c'est la course au temps, le quotidien. Mais peu importe, car les amis se tiennent au courant. Ils ne sont pas toujours tous disponibles. Ils ne sont pas tous au courant de tout, tout de suite. Mais il y en a toujours au moins un qui est là pour rigoler, parler discuter ou profiter du temps partagé.

Tout cela est peut être un peu grandiloquant, peut-être sans beaucoup de nuances et avec un peu trop de gravité. Mais parfois j'ai juste envie de dire les mots simples qu'il faut utiliser avec parcimonie car leur sens est précieux.
Simplement dire merci aux amis et amies d'hier, d'aujourd'hui et de demain qui m'enrichissent et participent ou ont participé à ce que je suis maintenant, mais aussi et surtout toujours présents dans un petit coin de ma tête et de mon coeur.
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. J'ai toujours pensé qu'on pourrait me reconstituer entièrement avec des fragments de mes amis, sans aucun manque. La formule exacte est cependant secrète, même pour moi.
    Les amis, c'est ce qui reste quand on n'a plus rien, sans doute parce que c'est tout.

    RépondreSupprimer

Pour papoter un peu, petits conseils :
1. Saisissez votre message
2. Si vous hésitez, choisissez l'option Nom/URL (URL facultative, bien entendu)
3. Merci !
NB: pour parer les quelques spams que j'ai ici, je modère systématiquement les commentaires sur les publications de plus de 7 jours...