vendredi 30 juin 2017

C'est l'été ! ça rime avec " Radio des blogueurs (Oyez, Oh yeah! ) "

The rendez-vous incontournable de l'été... La radio des Blogueurs 2017 est lancée !!!

Comme j'ai dû le faire l'année dernière, j'ai regardé mes précédentes participations... et cette année (peut-être comme l'année dernière, va savoir, je suis parfois une tête de poisson rouge...) je me suis dis : "Mais c'est pas vrai... c'est ma 6ème participation !!?"

Je vous l'avoue, dès que le mois de mai fait surgir les premiers beaux jours, je pense déjà à ce rendez-vous en réfléchissant à la chanson que j'aimerai mettre... Et souvent mon choix hésite pas mal avant de se fixer sur un titre... ou plusieurs...
Mais rien ne pourrait se faire sans lolobobo, grand manitou de ce rendez-vous!
Par contre, il m'a fait un peu peur... parce qu'en fait, lolobobo n'était pas seul à l'origine de cette déferlante de 'zik en tube pondu par des blogueurs de tous horizons... Non, non, il y avait aussi Pierre. Je ne le connaissais pas, mais quand j'ai lu le mot de lolobobo... bah... j'ai été touchée. Le billet était beau. Puis, j'ai eu un pincement, j'ai eu un doute sur la poursuite de la radio... le 21 juin est passé, et toujours rien : faut jamais me refaire une frayeur pareille !!! Le lancement était juste un peu retardé...

Avant de vous parler de mon choix, hop, je vous copie/colle les petites règles "de base" pour participer :

La règle du jeu

Si vous êtes sollicité par un ami blogueur (ou simplement si vous n’avez pas d’amis blogueur et que vous souhaitez participer) :
  • Vous choisissez une chanson (ou une musique) d’un artiste connu (ou pas) qui vous a accompagné (ou vous accompagne, ou vous accompagnera) pendant un été.
  • Vous faites un billet de blog dans lequel vous expliquez pourquoi vous avez choisi cette chanson (la petite histoire qui a fait que c’est une chanson qui a marqué votre été, ou le pourquoi vous avez choisi cet artiste ou cette chanson)
  • Vous collez le lien YouTube (ou le player YouTube) vers la chanson en question (pourquoi YouTube ?, parce que c’est plus simple pour la suite)
  • Idéalement vous invitez un ou deux copains blogueurs à partager leur propre chanson estivale (vous pouvez même coller la présente règle du jeu dans votre billet pour les aider)
  • Vous faites un lien vers cette page http://lolobobo.fr/index.php?post/2017/06/23/lancement-radioblogueurs2017 (ça va m’aider à suivre vos participations) et si vous pouvez faites un tweet aussi en mentionnant @radioblogueurs ou #radioblogueurs2017 .
  • Sinon laissez un commentaire sous ce billet

Entre temps, j'ai affiné mon choix...
J'ai trouvé une chanson qui me semble vraiment bien bien appropriée. Quand elle est revenue dans ma tête, ça a fait "tilt". (Oui, j'ai un peu une radio dans ma tête, faut pas s'inquiéter :-D ).
C'est une vieille chanson qui parle d'une histoire d'amour... Mais ce que j'aime c'est cette petite ritournelle : "Il y a toujours un coin qui me rappelle"... Parce qu'avec les êtres qu'on a aimé et qui ne sont plus là, c'est exactement ça...
Et aussi parce que malgré des propos qui à la lecture peuvent être tristes, la musique est plutôt gaie et entraînante.
J'espère que ça plaira aussi à lolobobo, parce que c'est aussi un peu en réponse à son billet pour Pierre.




Et puis, je tague Hiéléna... parce que ça me ferait bien plaisir de la relire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 juin 2017

Expérimentations

L'année à l'école d'art est proche de s'achever...
Je récupère donc mes dernières pièces... dont beaucoup de "pièces expérimentales".

L'idée était de faire des créations avec une base faite sur le tour, et une autre partie faite en dehors. Le résultat est "spécial" et je pense pouvoir dire qu'il ne laisse pas indifférent : soit on aime, soit on déteste. J'ai mon avis...

Comme d'habitude, voici les quelques photos prises au fur et à mesure (tant faire se peut)

Ci-dessous ma première expérimentation... Honnêtement, j'y suis allée un peu en dilettante, en ne pensant pas vraiment que ça puisse fonctionner... et j'ai été assez surprise de voir que si, ça marchait! Je pense que si j'avais été un peu plus convaincue dès le départ je me serai plus appliquée...



Ci-dessous mon troisième (et non mon deuxième essai que j'ai oublié de prendre en photo en étape intermédiaire)...
Là j'avoue je l'ai fait comme un amusement... Il me fait beaucoup rigoler celui-là : entre palmier, poulpe ou méduse...

























Le problème c'est que, mine de rien c'est assez fragile... et comme j'ai fait mes pièces en grès, ça bouge pas mal aux différentes cuissons...

Mais au final, mon trio de pièce donne cela :




où on voit ci-dessus... que ça a un peu "craqué"...




Alors... vous aimez? vous trouvez ça moche? Soyez francs!

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 24 mai 2017

Un petit goût de "Reviens-y"

Cela faisait un moment que je voulais y aller... 
Au centre de Paris, un petit bout de montagne... ou au moins un bout de son air...


Bref, je suis allée à "la Maison de Savoie". La façade de la boutique est d'un joli rouge... on ne peut pas la manquer... 
Là-bas, vous y trouvez de la charcuterie de Savoie, du fromage affiné comme il se doit et arrivé directement du producteur.
Là-bas, j'y ai retrouvé un petit bout de mon enfance, avec les vacances que je passais au fameux chalet dont je vous ai déjà parlé : quelques pancartes de chemin de randonnée cachées ici ou là, une boye à lait en décoration à qui sait bien regarder... et le tout "made in Savoie".

A cela, ajouter une salle à l'étage avec une grande table en bois invitant au partage, à s'installer presque "comme à la maison" avec des petites ou grandes plancha à déguster à plusieurs.
Bref, j'y ai passé un excellente soirée.
En sortant, quelques poteries savoyardes qui me faisait de l’œil et qui me rappelait aussi les poteries de Marnaz...
Pour tout dire... j'ai pensé aux poteries avant de les voir... et quand je les ais vues : ah! mais ils y ont aussi pensé! Top :-)

J'y suis allée avec ma sœur, après une (voire deux?) semaines de taf un peu fatigantes... Certes, il manquait le paysage grandiose des montagnes et cet air frais qui va avec, mais c'était bien dépaysant...

Bon, et puis... j'en ai profité pour discuter l'air de rien avec un des fondateurs... parce que son parcours est atypique... parce que parler avec un passionné qui connaît si bien sa région, c'est aussi une invitation au voyage... et que ces derniers temps, je réfléchis beaucoup (trop?).
Parce que les grosses boîtes, c'est confortable par certains aspects, mais c'est parfois aussi très agaçant par d'autres aspects...
Bref, je ne songe pas à quitter ma boite (spécial mot pour ma petite Mamounette qui pourrait s'inquiéter), je veux juste pouvoir essayer des petites choses pour ne pas regretter de ne pas avoir essayer...
Faudra peut-être que je songe à retourner là-bas à défaut d'aller dans les montagnes tout de suite pour y poursuivre mes réflexions :-)

Il va sans dire que ce billet n'est absolument pas sponsorisé... Ici, c'est chez moi, et on ne corrompt pas la taulière si facilement!

J'oubliais presque...
C'est ici :
69 rue d'Argout
75002 Paris
https://facebook.com/maisondesavoie.paris/
https://www.maisondesavoie.com
Et le jeudi et le vendredi c'est nocturne jusqu'à 22h!
Un événement est organisé régulièrement comme le 9 mai dernier où c'était dégustation et comparaison entre beaufort 2015 et beaufort 2016!


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 10 avril 2017

Terres mélangées

Je dois avouer...
Quand je me suis inscrite à l'école d'art de Claude Monet à Aulnay, l'idée qu'il faille suivre un thème... me gonflait profondément. J'avais l'impression que ça allait me brider, que je ne pourrai pas faire les réalisations que j'avais envie de faire pour moi ou pour mes proches.

Eh bien... je me suis gourée.
Déjà parce que Clémentine, ma prof, ne nous impose pas de faire le thème... mais propose des choses et est complètement à l'écoute de nos idées pour éventuellement nous orienter un peu, mais sans jamais nous imposer quoique ce soit.
Ensuite, parce que le thème, quoique parfois déroutant au premier abord (comme "le fil" cette année), permet de fouiller, de chercher des idées, et, au final, de trouver une inspiration !
Enfin, il y a pas mal de matières, et des outils que je n'avais pas avant... bref, de quoi expérimenter des horizons inconnus... essayer... et soit je recycle, soit je suis ravie...
En un mot... cette année est riche de portes ouvertes... qui donnent envie d'en ouvrir d'autres...

Autre chose intéressante... en fin d'année, il y a une exposition des créations de chacun des élèves. Clémentine nous a proposé de faire une oeuvre collective. Là encore, j'avoue avoir fait preuve d'un enthousiasme modéré. Mais bon, comme je n'avais pas d'autres idées en tête à ce moment là, et comme je ne suis pas (toujours :-) ) une tête de mule...
Je ne vous dirai pas l'idée de la création collective en cours, mais juste de ma participation...

Bref...
J'avais envie de retenter à faire des terre mélangées. J'en avais fait il y a fort longtemps, mais cela n'avait pas été à la hauteur de ce que j'espérais. Entre temps, j'avais lu un livre qui expliquait un peu comment faire... et je me suis lancée...
J'ai donc fait une espèce de pâte feuilletée mais avec de la faïence blanche et de la faïence noire.
Je vous explique un peu... (mais je n'ai pas fait de photos...)

C'est simple !
Il suffit d'étaler un plaque de terre blanche, puis une autre de terre noire.
Ensuite, il faut les superposer et étaler encore pour bien "coller" les deux pâtes, mais pas trop fin.
Puis, couper des bandes de terre et superposer ces bandes de terre les unes aux autre en veillant à avoir bien l'alternance de noir et de blanc.
Étaler encore, pas trop fin encore et répéter l'opération précédente.
Au fur et à mesure de ces opérations, on voit apparaître dans l'épaisseur des bandes de terre un début de marbrure horizontal.
Quand la marbrure est "plaisante", il ne "reste" plus qu'à couper des bandes assez fines et de les poser de manière à voir les marbrure et à les aligner ainsi au fur et à mesure pour faire une plaque marbrée.

Euh... Pas sûre que mon explication soit bien claire sans photo... je verrais si j'en refais un jour...

Toujours est-il que j'ai eu une belle plaque de terres mélangées... et j'en ai fait un jolie boule... et même deux, parce que j'ai essayé d'exploiter toute ma plaque que j'avais faite.

Voilà ce que cela donne en photo...

Voici la boule n°1 après la première cuisson terre



Ci-dessus, la boule n°2 avant la première cuisson terre. L'effet brillant que l'on voit est du au fait du passage du dos d'une cuillère sur la partie marbrée. Je voulais essayer... mais une fois cuit, l'effet disparaît :




Mais ce qui est vraiment chouette... C'est de voir le résultat après la cuisson avec un émail transparent brillant... Le contraste des terres mêlées est vraiment bien bien chouette :



Sur la boule n°2, je n'ai mis de l'émail que sur les marbrures, d'où un contraste brillant/mat...

Les 2 copines sont à l'atelier en attendant d'autres copines des autres élèves pour la fin de l'année...
En espérant qu'elles pourront bien se marier aux autres pour que vous puissiez venir les voir en vrai à la fin de l'année ! :-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 19 mars 2017

Se perdre?

Suite à mon premier plat labyrinthe... j'ai récidivé.
Surtout que j'ai trouvé un site de génération de labyrinthe vraiment sympathique... Il eut été dommage de ne pas m'en servir!
J'ai donc fait une génération aléatoire de labyrinthe ici: www.mazegenerator.net
Pour tout dire, j'en ai fait plusieurs avant de me décider.

Ce plat, contrairement au précédent qui était en grès, est en faïence rouge. J'ai tourné ce plat, et ensuite, j'ai mis un engobe noir sur toute la surface intérieure du plat.
Et pour la première fois, je me suis ramené un peu de travail chez moi pour dessiner le labyrinthe.
Comme j'aime bien faire compliqué... je tiens à préciser que je n'ai pas juste fait un simple "calque" du dessin sur le plat... parce que je n'avais pas de quoi faire l'agrandissement nécessaire (et puis sinon, ce n'est pas drôle).
J'ai donc consciencieusement dessiné mes cercles concentrique très légèrement :




... puis dessiné les bouts de rayons qu'il fallait, révélant ainsi la couleur rouge de la faience :


Et... si vous regardez bien, j'avais fait une petite erreur... que j'ai corrigé après avoir pris la photo ci-dessus...

J'ai hésité un instant à mettre la solution... Puis j'ai changé d'avis.
D'ailleurs, au départ, je pensais ajouter de la faïence blanche dans les lignes du labyrinthe, et de mettre la solution en inscrivant une jolie citation, comme un fil rouge de l'extérieur vers le centre du labyrinthe... 
Je n'ai pas changé d'avis pour me simplifier la vie, mais simplement, parce que ça me plaisait finalement mieux ainsi.

Voici le plat après la première cuisson terre (incluant ma correction :-) ) :



L'avantage aussi de ce travail avec les engobes... c'est que je n'ai pas besoin de me casser la tête pour choisir l'émail... Ce sera une couverte transparente brillante !

Et voici le résultat final...

Une photo avec l'échelle (cette fois-ci une pièce de 50 centimes :-) ) :


Quelques photos au soleil du matin...




Et une petite dernière avec sa copine...


Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé faire ces labyrinthes. Un joli travail de patience et de précision qui donne un résultat qui me plait bien.
L'idée du labyrinthe m'a aussi beaucoup plu. On peut s'y perdre ou trouver une sortie... tout un symbole...


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 janvier 2017

Nouvelle année... et nouveau plat !

Nous sommes encore en janvier... et donc... Bonne année 2017 ! Je ne vais pas trop m'étendre pour vous souhaiter à tous et toutes de belles choses, car je ne suis pas très douée pour cela. Il y a juste une chose importante et qui peut paraître banale, mais je vous souhaite avant toute chose une bonne santé!

Pour bien commencer l'année, je vous présente ma nouvelle création sortie du four la semaine dernière!

Pour être encore dans le thème du "fil", je me suis lancée dans un plat plat en grès avec un dessin de labyrinthe dedans... en référence au fil d'Ariane qui permit à Thésée de sortir du labyrinthe du Minautore.
Cette idée me plaisait bien à plusieurs égards : j'ai réalisé ce plat au tour et je me suis encore bien amusée avec les engobes pour faire un motif précis avec un rendu que j'aime bien.

Trève de bavardages, voici quelques photos, toujours étape par étape... (ou presque, comme souvent)

Après avoir tourné le plat plat, j'ai mis un engobe rouge sur toute la surface, puis, un engobe noir sur deux anneaux.
Ensuite avec une pointe fine, j'ai commencé à réaliser mes différents motifs, afin de faire ressortir la couleur de la terre, grise quand elle n'est pas encore cuite, rose à la première cuisson et blanche à la dernière cuisson.


Là, je viens de finir de réaliser le motif central. vous reconnaîtrez peut-être l'inspiration de ce motif, directement recopiée du labyrinthe de la cathédrale de Chartres...



Voilà, ci-dessus, les motifs sont finis d'être tracés sur la terre, et le plat est prêt à être enfourné pour la première cuisson terre. Les motifs sur les anneaux noirs sont inspirés des frises grecques que j'aime beaucoup.



Et voilà le plat après la première cuisson terre ! Comme vous pouvez voir, le labyrinthe central ne se voit plus très bien, du fait que la terre est devenu rose. Afin que le contraste puisse de nouveau être bien visible, j'ai mis de l'engobe noir dans les rainures. C'est bien la facilité de l'engobe : on peut le mettre avant ou après cuisson !
Une fois ce travail minutieux réalisé, j'ai recouvert le tout d'un émail transparent brillant.


Et voilà, les motifs qui ont disparu... pour mieux réapparaître à la sortie du deuxième four, le four émail !

Roulement de tambour...

 Une petite photo avec un pièce de 1€ pour vous donner une idée de l'échelle, comme j'essaie de le faire régulièrement maintenant...




 Le joli soleil d'hiver de ce week end a été fort sympathique pour faire ces photos...

Et... j'oserai vous dire que je suis fière de cette pièce ! :-)




Rendez-vous sur Hellocoton !