mercredi 13 juillet 2016

Le vinaigrier

Comme souvent, mes collègues proches finissent par savoir que je fais de la poterie... parce que je suis une papoteuse et que je finis par le leur dire...

En début d'année (me semble-t-il, mais je ne me souviens plus de quand exactement), je faisais part de mon manque d'inspiration à la poterie. J'ajoutais même que si certains avaient besoin de quelque chose, je pouvais voir pour le réaliser, mais toujours sans date de livraison !

Après le petit pot à cotons, j'ai eu une demande moins "ordinaire" : un vinaigrier ! J'ai tout de suite accroché à cette bonne idée. Déjà, parce que pour réaliser un vinaigrier, il faut faire du tour. Justement, j'avais plus envie de tourner que de faire du modelage. Ensuite, parce que cela demande quelques jolis défis techniques. En tout, j'ai tourné 4 pièces pour faire le vinaigrier : le corps du vinaigrier, un couvercle qui doit s'ajuster parfaitement, un goulot pour fixer le robinet et un socle pour surélever le tout afin de pouvoir mettre un petit bol adapté sous le-dit robinet.

Bon... pour tout dire, j'ai aussi ajouté une "galette" au fond du corps du vinaigrier car je trouvais le fond un peu trop fin. Si je vous en parle, c'est que ça a son importance...
Vous ne comprenez pas bien?
Ne bougez pas, je vous ai fait un petit schéma :


Voilà la photo du corps du vinaigrier tout juste tourné :


J'ai ensuite tourné le couvercle du vinaigrier... étape toujours délicate, car il faut que cela s'adapte correctement au corps du vinaigrier. Je peux vous dire, que ce couvercle, visiblement, est né pour le vinaigrier, une entente parfaite !

Voici le vinaigrier avec son couvercle ... et le trou avant la fixation du goulot, mais sans le socle :



Et voilà le vinaigrier avec toutes les pièces assemblées (galette incluse) et un couteau pour donner un peu l'échelle :






















Tout allait bien dans le meilleur des mondes... possibles

Entre temps, j'ai réfléchi pour le personnaliser et le rendre encore un peu plus unique pour son futur propriétaire.
Et après quelques réflexions, je me suis embarquée pour tenter de réaliser des motifs d'inspiration berbère, puisque le proprio y est originaire.

Je me suis donc baladée sur le net pour voir ce que c'était... parce qu'en réalité je ne savais pas trop ce que c'était.
Après avoir regardé un peu partout, j'ai fini par imaginé mon propre motif, après plusieurs essais...

Première page d'essais:


Et, là, le motif final, avec en haut le motif pour le corps du vinaigrier et en bas, pour le couvercle :



Et pour le faire il a fallu que je me décide sur les couleurs...
Ce fut un peu compliqué... Les poteries berbères ont plutôt des couleurs ocres et blanc cassé avec motifs noirs. Mais cela ne me convenait pas trop... j'ai finalement opté, après maintes hésitations pour des tons bleus-vert... ce qui n'étonnera peut-être pas de trop, puisque j'ai une attirance naturelle pour ces couleurs-là...
J'ai donc utilisé de l'engobe pour recouvrir ma pièce qui n'était pas encore cuite.
Voilà ce que ça donnait :


Les bandes plus claires permettent de situer les zones où seront dessinées les motifs.

Puis, avec un outil fin et le plus consciencieusement et le plus soigneusement possible, j'ai gravé mes motifs. En les gravant, la terre crue ressort faisant apparaître le motif...
Etape après étape, le pot se pare du motif que j'avais imaginé. Ce travail long et appliqué commence par une petite réflexion pour avoir des triangles isocèles bien répartis sur l'ensemble du vinaigrier et avec un nombre pair afin d'alterner correctement les motifs imaginés.
Avec la patience nécessaire, le vinaigrier prend un nouveau visage qui me plait bien !




Une fois ce premier travail réalisé... et bein... hop, au four !
Et en sortie du four ... voilà ce que ça donne :


Et là... gros coup de "flip"... Ce que vous voyez devant sur la photo ci-dessus, c'est la "galette" qui s'est cassée et décollée...
Nous (ma prof et moi) n'avons pas compris pourquoi. Mais dans mon petit malheur, j'ai eu beaucoup de chance, car le socle et le corps du vinaigrier sont restés intacts, certes désolidarisés, mais "indemnes".


Mais ce n'est que la première cuisson...Reste la cuisson émail...
La terre que j'ai prise pour tourner est du grès de Saint Amand. C'est une terre qui devient rose à la première cuisson, mais qui blanchit à la deuxième cuisson.
De toute façon, je souhaitais bel et bien marquer les motifs pour avoir un contraste important.
Pour se faire, j'ai ajouté au pinceau "un poil" (ou presque...) de l'oxyde de cobalt dans les gravures que j'avais précédemment utilisées.
Ce fut encore là un travail de patience et de minutie pour ne pas dépasser tout en déposant suffisamment de matière pour que l'oxyde fasse ressortir tout son bleu profond.



Une fois le travail d'oxyde effectué, place à l'émaillage ! J'ai donc émaillé la pièce avec une couverte brillante... parce que j'aime bien ce rendu brillant sur les pièces de poterie.
Il s'agissait d'une étape délicate, en tout cas plus délicate qu'à l'accoutumée.
En effet, l'émail a été mis sur le socle et sur le fond du corps du vinaigrier afin de coller les 2 pièces ensemble. En vitrifiant dans le four, l'émail permet ainsi de coller les 2 pièces.

Et voilà les pièces avec l'émail :



Reste le suspens intenable du four...

Et puis, ouf! J'ai récupéré le vinaigrier en une seule pièce!
La pièce me plait bien, je suis contente! Je vais pouvoir être fière de l'offrir. Surtout, j'attends un peu de voir quelle réaction il suscitera quand il sera offert.

Pour parfaire le tout, j'ai ajouté une petite pièce bonus pour compléter le vinaigrier... avec les mêmes couleurs et un rappel de motif pour que ça soit "la classe intégrale" :-D : un petit bol assorti à mettre sous le robinet (qui sera mis par le propriétaire himself)

Là, vous vous dites... bon, et alors, ça donne quoi au final ?
Minute papillon, j'y viens !







et une petite cuillère pour donner un peu échelle...

Encore une dernière pour la route !



J'oubliais... avant de l'offrir, j'ai quand même fait un "test capacitif".
Je suis donc heureuse de vous annoncer la naissance de ce joli vinaigrier d'un litre !

J'hésite à vous dire que je serai presque heureuse qu'il fasse des envieux(ses) :-P



Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Très jolie pièce. On tape dans le pro. 😉 Bravo

    RépondreSupprimer
  2. Très jolie pièce. On tape dans le pro. 😉 Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!!!
      Pro, je ne sais pas, mais je me suis beaucoup appliquée!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci aussi!
      J'attends maintenant la phase d'inauguration promise par le propriétaire, mais il va falloir attendre septembre...

      Supprimer
  4. C'est la classe internationale ! Comme d'habitude en fait.
    T'es trop forte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciiiii!
      Internationale ... c'est peut-être un peu "too much", mais ça me plait aussi :-)

      Supprimer

Pour papoter un peu, petits conseils :
1. Saisissez votre message
2. Si vous hésitez, choisissez l'option Nom/URL (URL facultative, bien entendu)
3. Merci !
NB: pour parer les quelques spams que j'ai ici, je modère systématiquement les commentaires sur les publications de plus de 7 jours...