mardi 23 avril 2013

Transmettre

Billet dédicacé spécialement pour mon Papa


Certainement que ce billet sera (trop) personnel mais il y a des choses importantes que j'ai envie de partager.

Mi-février, ma Grand-Mère paternelle s'en est allée. Perdre sa Maman, même si c'est dans l'ordre des choses, c'est difficile. Ne plus avoir ses parents, ça doit faire tout drôle. Bref, à ce moment-là, je crois que j'ai beaucoup pensé à mon Papa. Et là, vous me demandez : "Mais c'était aussi ta Grand-Mère !". Je vous dirai: "Oui, c'est vrai, mais la vie a fait que nous n'avons jamais été très proches l'une de l'autre".

Je ne vais pas vous raconter sa vie, car ce n'est pas le lieu.
Lors de la cérémonie, j'ai appris des choses que je ne savais pas. Mon Papa et mon oncle ont lu quelques phrases qu'elle avait écrites. Je ne savais pas que mon Grand-Père avait recueilli tous ces écrits et avait fait quelques "tirages" sous forme d'un recueil. J'ai pu le lire. C'est sur sa façon de voir la vie, le temps qui passe, la présence de Dieu (elle était croyante). Je ne savais pas et j'ai découvert des choses. Cette lecture a eu un petit goût amer. Et si j'avais parlé un peu plus avec elle? Et si elle avait pris le temps de parler avec moi?
La vie, les destins, les circonstances en ont fait autrement et je n'en veux à personne.

Et c'est là que je veux vous dire, vous crier : partagez, transmettez !
Ce qui restera au delà de tout, ce sera les moments partagés, les pensées échangées, les savoir-faire transmis. 
Le petit bout d'éternité est juste là.


Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. J'ai réfléchi à ton billet une bonne partie de la nuit !
    Je vais essayer de bien m'exprimer, ce qui n'est pas mon fort dans les commentaires.
    C'est vrai que c'est important de transmettre.
    Mais j'avoue que je suis désarmée quand on me demande comment faire, et je ne suis pas sure de bien faire ou même d'y arriver. J'ai très peur de voir ma fille sans les valeurs fondamentales.
    Pourtant il y a pas longtemps, quand j'ai expliqué à ma fille pourquoi je voulais manifester (mariage pour tous), elle m'a dit "mais pourquoi ils n'ont pas le droit de se marier ?". Je lui réponds parce qu'ils sont homosexuels. Sa réponse : "et alors ?"
    Tout ça pour dire que malgré ses ouais ouais et autres pffff, j'ai quand même réussi à lui transmettre la tolérance !!
    Un dernier point. Comme je l'ai dit je ne suis pas très habile en communication et surtout quand il s'agit de sentiment et avec mes proches !
    Je ne dois pas être la seule ! Alors j'écris beaucoup, je dessine, je crée ... J'espère pouvoir faire passer une émotion (un message ?) à travers tout ça. Peut être que j'essaie de transmettre à ma façon ...
    C'est vrai que l'on trouve rageant de ne pas avoir profiter de tout ça durant la vie de la personne mais j'aimerai corriger une de tes phrases : je ne savais pas. Oui mais maintenant tu sais.
    Et ça c'est important car ta grand mère a transmis à sa façon ! Parfois on fait comme on peut !
    Merci d'avoir partager ça avec nous. Bon courage miss et bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton long commentaire... je crois qu'il prouve que j'ai réussi à émouvoir, et j'en suis bien contente :-)

      Le comment faire est(je pense) selon son caractère. Une expression ne se limite pas à des mots ! Créer, écrire, c'est une chose, mais ça peut être aussi tout simplement passer du temps avec ceux que l'on aime chez soi ou ailleurs. A travers tout cela je pense qu'on donne des bribes de soi, de ce que l'on est, aux autres.

      Tu as bien raison sur ta dernière remarque : maintenant je sais. Il me manquera juste sa recette de cake :-). Tiens, tu me fais penser que j'ai oublié de mettre un lien sur un ancien post. Je vais le faire de ce pas :-).

      Et tu as bien raison sur "Parfois on fait comme on peut!" ça s'applique très bien ici (toujours pour les raisons qui me sont personnelles.

      Et le but c'était aussi de dire à mon Papa (mais qui le fait déjà très bien, et àa ma Maman - qui le fait aussi bien :-) ) de profiter du temps qu'ils ont avec mes enfants.

      Supprimer
  2. Le dédicacé reconnaissant5 mai 2013 à 23:32

    Nous sommes finalement très limités dans notre capacité d'échanger les uns avec les autres, même pour les plus proches. On a parfois envie, mais ce n'est pas si facile. Il faut être disponible. Rien de tel que les soirées tardives au coin du feu en pleine nature, non?

    Est-ce de la pudeur? La crainte de ne pas être compris? La priorité donné au quotidien? Oui, ta grand-mère s'exprimait peu. Et c'est là que l'on retrouve la force de l'écrit, qui permet de ciseler sa pensée. Oui mais peut être d'abord pour soi et pour la compréhension de sa vie. Ensuite, on peut envisager de la transmettre, même tardivement.

    La blogueuse que tu es transmets déjà beaucoup de choses. Et tu as raison, il faut s'efforcer de créer des moments d'échange, de transmission, de vie partagée. Ta grand-mère avait eu l'occasion d'exprimer une fois une vision pragmatique de l'éternité qui résulterait de la mémoire que les vivants conservent de toi.
    Tu partages aussi cela avec elle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Simplement merci d'être passé là.
      Je m'aperçois au travers des quelques commentaires posés ici que la question de transmission est loin d'être simple. Enfin, je me doutais qu'elle n'était pas simple mais cela me fait réfléchir sur d'autres pensées.
      ...peut être que j'en parlerai plus tard quand j'arriverai à poser cela plus clairement dans mon esprit.

      En tout cas, je me dis que peut être que ce goût tardif pour l'écriture me vient peut être un peu de ce côté là que je ne découvre que tardivement :-)

      Je t'embrasse !

      Supprimer
  3. Touchant billet.
    Pas si facile de transmettre, je croyais n'avoir pas de problème à le faire et m'aperçois qu'il y a des choses que mes enfants ne veulent pas entendre ... ce qui est leur droit mais me déroute.
    Alors, on fait de son mieux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes 2 premiers mots me font bien plaisir !

      J'ai réfléchi à ce que tu disais. Je me dis que peut-être qu'il est plus facile aux grand-parents de transmettre qu'aux parents. Enfin, je ne suis pas sûre...

      Les parents ont l'inconvénient d'avoir la grande tâche d'éduquer leurs enfants, et donc de poser des interdits et de gérer le quotidien, ce qui laisse parfois une place réduite à la transmission... Mais ils sont ensemble tous les jours.
      Les grands parents ont l'inconvénient d'être parfois loin, et donc, peu accessibles. Pourtant ils ont peut être la distance affective nécessaire et le temps pour transmettre certaines choses...

      Je ne sais pas trop. Ce sont des pensées un peu brouillonnes...

      Supprimer
  4. Ce qui restera au delà de tout, ce sera les moments partagés...........

    Je partage entièrement ton point de vue.

    RépondreSupprimer

Pour papoter un peu, petits conseils :
1. Saisissez votre message
2. Si vous hésitez, choisissez l'option Nom/URL (URL facultative, bien entendu)
3. Merci !
NB: pour parer les quelques spams que j'ai ici, je modère systématiquement les commentaires sur les publications de plus de 7 jours...