lundi 11 mars 2013

Pensées

Rédigé le 14 février 2013 :
Cela fait déjà bientôt plusieurs mois que j'hésite à coucher sur le clavier ces quelques pensées (voire regrets) de ma vie personnelle. Tout le monde doit s'en foutre. Beaucoup ont de bien pire regrets ou de pire difficultés. J'ai conscience d'avoir parfois des élans de filles de bourge, ou de petite fille capricieuse, allez savoir. Bref, ne me jugez pas, ou bien ne lisez pas la suite.

J'ai longtemps hésité car je ne voulais pas non plus faire de la peine aux ami(e)s qui me liraient. Mais je ne leur en veux point. Comme qui dirait (il se reconnaîtra) "c'est la vie, c'est pas grave, tanpis".

Je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours prêté une importance certaine aux anniversaires, et qui plus est aux chiffres ronds.
Bref, fin octobre dernier, c'était mes 30 ans. Je n'ai rien fêté. Non, rien du tout, ni la famille, ni les amis. Ma Moitié n'aime pas trop les anniversaires : "ce n'est qu'un jour de plus". Il n'a pas tort.
J'ai été feignasse, je n'ai rien préparé. Au fond, j'espérais un petit quelque chose d'inattendu, une surprise de la part de mes ami(e)s. Mais non. Pshit. Rien. Non, pas rien, quelques coups de téléphone de la famille et quelques sms des amis... et puis quelques regrets. J'en conclus qu'il ne faut rien attendre, qu'il faut être actrice. Aller de l'avant.

Finalement, ce n'est qu'un jour de plus.
Et mon Grand Père que j'affectionne, m'a dit la plus belle des choses : pour lui, la beauté des femmes (dans tous les sens du terme) se révèle à 30 ans... 
Ne serait-ce pas là le plus beau des cadeaux?

Ajout du 11 mars 2013 :
La première version de ce billet date de presque un mois... Et comme je le disais, j'ai longtemps hésité à le publier. Je le trouvais un peu trop perso, un peu trop mélancolique et je me demandais si mes amis n'allaient pas mal le prendre.
Et puis je me suis dit que si, je le publierai. Pour les raisons suivantes:
- au moins, mes amis ne pourront pas dire qu'ils ne sont pas prévenus pour ma prochaine dizaine (du moins, les proches - et donc plus importants - qui lisent ce blog ). Qu'ils ne viennent pas me dire qu'ils ne savent pas comment contacter mes amis proches! Il y a toujours moyen à condition d'en trouver le temps, la volonté et l'ingéniosité. Allez, des pistes : certains connaissent le numéro de téléphone de ma moitié et j'avais envoyé un mail lors de l'invitation pour les 28 ans etc...
- il y a KDB ce soir. Une grande première pour moi. En publiant aujourd'hui, je me ferai peut-être offrir 1 ou 2 (ou plus?! Mais il faut que je rentre entière à la maison, tout de même) boissons alcoolisées. Oui, j'abuse. Mais, on n'est jamais aussi bien servi que lorsqu'on demande expressément...
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Très joli texte. Mélancolique, un peu comme mes pensées devant la neige de ce matin.
    Mais ce soir, on verra les sourires des copains 2.0

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! ça me fait bien plaisir ton petit mot.
      Alors à ce soir (si je comprends bien).

      Supprimer
  2. Rha ! j'ai été en dessous de tout ! Je n'ai pas été super en forme ses derniers temps, et je n'ai pas réussi à trouver une idée de cadeau pour fêter les amies qui participent au kessekessé !!
    Je sais ce que tu ressens : je prépare toujours des fêtes pour les anniversaires des copains mais on me renvoit jamais l'ascenseur ! Ca me rend triste souvent, aigri parfois ! Mais mes 40 ans approchent ( en tout cas j'en suis plus près que toi !) : j'espère encore !! Et puis sinon, maintenant j'ai les copains blogueurs en plus ! Et toi aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non pas du tout!
      Tu étais là! C'est déjà une jolie surprise, comme un cadeau. :-)

      Supprimer
  3. C'est vrai que personne n'a pensé à toi pour ton anniversaire...
    Pussycat un jour, pussycat toujours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu fort de dire que personne n'a pensé à moi..; Je n'ai pas tout à fait dit ça. Ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit :-)

      En tout cas, c'est vrai : si je dois me réincarner, je me réincarnerai bien en chat avec domicile avec la même tête que le Pussycat de Shrek quand je voudrai quelque chose :-)

      Supprimer
  4. Pour moi ce n'est pas qu'un jour de plus : la différence entre un chat et nous,c'est que notre naissance n'est pas qu'un fait biologique : c'est notre inscription dans un ordre juridique et généalogique,dans la succession des générations. Nous sommes des êtres "historiques" : l'anniversaire est un repaire, pour nous et notre famille ainsi qu'un rappel, une célébration de l'importance de la différenciation d'un sujet au sein du groupe humain puisque la différenciation est l'enjeu de toute vie.
    Bon, pour un dimanche, voilà du costaud :DDD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, c'est du costaud. Mais c'est intéressant et plein de sens. Merci de ton passage ici.
      (je le relirai quand même pour être sûr d'avoir bien tout pigé :-) )

      Supprimer

Pour papoter un peu, petits conseils :
1. Saisissez votre message
2. Si vous hésitez, choisissez l'option Nom/URL (URL facultative, bien entendu)
3. Merci !
NB: pour parer les quelques spams que j'ai ici, je modère systématiquement les commentaires sur les publications de plus de 7 jours...