dimanche 28 novembre 2010

La Poterie de Marnaz, un souvenir d'enfance

Cette année, j'ai appris avec une certaine tristesse la fermeture de la poterie de Marnaz (en mars 2010). Avec mes parents, nous y allions régulièrement. Peut être pas tous les étés, mais de temps en temps, admirant des bleus intenses et des verts profonds ornés de décors traditionnels savoyards.

Marnaz est un village savoyard (4 450 habitants, tout de même ) niché dans les Alpes, dans un coin de Haute-Savoie qui me tient particulièrement à coeur. La poterie de Marnaz est un atelier très ancien puisque son ouverture remonte au 18ème siècle. C'est une affaire familiale puisque toutes les étapes de fabrication se sont transmises de génération en génération. Cécile Coronel-Guyot âgée actuellement de 94 ans, a commencé elle-même dès 14 ans et vient juste de prendre sa retraite. Elle s'occupait entre autres de la réalisation des motifs au barolet. Bernard Coronel fils de Cécile Coronel Guyot tourna les dernières pièces de la poterie.

Quand je dis TOUTES les étapes sont réalisées par la famille, ce n'est pas que des mots. En effet, l'argile elle-même est extraite près de Marnaz. Cette argile donne la couleur rouge brique au "cul des pièces". Elle est tournée : bols, pichets, plats à tarte, coquetier ... Il n'y a pas de tournassage. Une fois la première cuisson faite, de l'engobe est apposé: une couche uniforme est tout d'abord appliquée, puis les motifs sont réalisés au barolet, sorte de poire remplie d'engobe, avec pour chaque barolet, une couleur différente. Enfin, un émail transparent recouvre le tout pour donner la brillance aux pièces.

Je crois que ce qui caractérisait tant cette poterie étaient la couleur de ces pièces et ces motifs simples et traditionnels dégageant un grâce toute naturelle et si plaisante à voir. D'ailleurs, sa renommée fut connue : elle donna 10 bols pour l'exposition dont je vous ai parlé récemment, 1001 bols.
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Tu ne nous dis pas pourquoi ce petit coin de Haute-Savoie t'es si cher...
    Tu as l'air de bien les connaître.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    J'aimerais aussi savoir pourquoi ces souvenirs sont si chers... A quelle époque vous y rendiez-vous ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Que de curiosités! Dans mon enfance, quasi toutes les vacances d'été, j'allais dans le chalet de mes Grands-Parents qui se situe sur les hauteurs de Sallanches...
    De temps en temps nous allions à la poterie de Marnaz. C'était l'occasion d'une sortie... Les jolies couleurs de bleu et de vert sont restées bien ancrés... et une fois, mes parents m'ont offert une mini cruche, que j'ai encore intacte et qui est même sur ma table de nuit, c'est pour dire !
    Je pense que ces souvenirs doivent remonter aux années 90, quelque chose comme ça.

    Je ne connais pas particulièrement la famille Coronel, je me suis juste renseignée et j'avais lu leur panneaux explicatifs quand j'y étais retournée en 2008. La dernière fois que j'y suis allée avant leur fermeture. J'avais dû y croiser le fils, Bernard, très peu bavard...
    Ma grand-Mère m'a dit en revanche que sa mère était très gentille, mais je ne m'en souviens guère.

    Ouh, là, là, j'ai encore fait un long discours...
    J'espère votre curiosité rassasiée :-)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai retrouvé à l'expo 1O01 bols à La Rochelle les pièces réalisées par la famille CORONEL... j'ai en effet chez moi certaines de ces oeuvres, et elle sont liées à des souvenir de vacances passée à Chamonix , à l'époque ou il n'y avait pas encore "l'afflux touristique" et les construction qui sont allées avec...Merci pour vos renseignements, et bonjour à la famille CORONEL, maintenat chaque fois que je prendrai en main ces objets, je penserai à eux...

    RépondreSupprimer

Pour papoter un peu, petits conseils :
1. Saisissez votre message
2. Si vous hésitez, choisissez l'option Nom/URL (URL facultative, bien entendu)
3. Merci !
NB: pour parer les quelques spams que j'ai ici, je modère systématiquement les commentaires sur les publications de plus de 7 jours...