samedi 9 octobre 2010

La magie des émaux

La "peinture" sur les pièces, comme me disent certains, s'appelle de l'émail. Rien à voir avec les e-mails. D'ailleurs, on dit un émail, des émaux, et un e-mail, tout plein d'amis.

L'émail, c'est une poudre en suspension dans l'eau. Il est constitué de nombreux ingrédients, dont du kaolin, des oxydes (pour la couleur), de la silice (pour l'aspect brillant comme du verre) etc... Il est aussi indispensable pour pouvoir rendre étanche les pièces.
Avant d'être magique, c'est poétique... dans mon club, les émaux ont tous (ou presque) de doux noms : bleu fjord, vert antique, noisette, bleu cristallisé ...

Mais, comment met-on l'émail sur la pièce? Deux solutions sont possibles : au "trempage", c'est-à-dire en faisant prendre un petit bain à la pièce, ou au pistolet, à l'aide du chien. Oui, le chien est indispensable. Il fait, hélas, trop de bruit... Non, il ne s'agit pas d'un canidé, mais du petit nom donné au compresseur, permettant de faire fonctionner le pistolet, et ainsi de projeter l'émail sur la pièce.

It's a kind of magic...
Pourquoi c'est magique ? Parce qu'une fois sa pièce émaillée, recouverte par exemple du bleu fjord lui donnant un aspect poudré rougeâtre, elle est confiée au four (1280°C, quand même). A la sortie du four, la pièce s'est parée d'un joli manteau bleu étincelant.
Bon, ça, c'est si tout se passe bien... car si l'épaisseur d'émail est insuffisante, cela donne une surface rugueuse marron, et si celle-ci est trop importante cela donne une couleur bleue claire, voire pire, cela génère des petits cratères ...

Un bleu fjord plutôt réussi
Pas assez d'émail bleu fjord...
c'est marron !
Trop d'émail = bleu clair ...
avec option
cratères si vraiment c'est trop
















Mais l'épaisseur de l'émail n'est pas le seul paramètre qui rentre en jeu, et, en réalité, à la sortie du four, c'est souvent la surprise. La couleur finale dépend de nombreux paramètres : la terre était-elle suffisamment sèche, la proportion poudre/eau était-elle correcte, l'épaisseur était-elle uniformément répartie, la forme de la pièce était-elle plate ou arrondie etc...

De la couleur? Oui, mais pas forcément... Parfois, il est intéressant de laisser les nuances naturelles de la terre aux yeux de tous. Eh oui! L'émail transparent existe! Il habille la pièce d'une couverte soit brillante, soit mat selon le rendu souhaité.

J'avoue que l'émaillage n'est pas forcément ce que je préfère, car j'ai toujours du mal à choisir mes émaux ... Mais au vu des belles surprises que j'ai eues, je me suis aventurée dans de jolies petites expériences d'émaux réussies, notamment en les superposant.

Expérimentation :
"bleu fjord" sur "chun de fer"

Finalement, émailler une pièce, cela revient un peu à devenir, l'espace d'un instant, petit chimiste en herbe et magicien tout à la fois. Beau métier !

Il existe d'autres techniques pour apporter de la couleur et pour ajouter des motifs aux pièces... mais si vous êtes arrivés jusqu'ici, c'est qu'il est peut être temps d'aller dormir (si ça n'est pas déjà fait...) Une prochaine fois, je vous parlerai d'engobes et d'oxydes...
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. ouh làlà, c'est du concentré.
    Pourvu qu'il n'y ait pas interro, j'ai pas révisé.
    Le cours sur l'émail, on en prend plein les dents. (oui, ben il est tard, je fais ce que je peux.)

    RépondreSupprimer
  2. bonjour,
    je trouve tes "ratages" très réussis, même les petits cratères sont intéressants.. question de feeling hein !?!
    j'ai une ou deux questions : en ce qui concerne la t°1280, je voudrais savoir si c'est en réduction ou autre méthode de cuisson ? et puis j'aimerais également savoir quelle type de terre tu utilises (la couleur de base de cette terre est-elle blanche ou autre ?)
    Ps: je travaille la porcelaine papier sous forme solide et je tâche d'obtenir (de près ou de loin) des effets "iceberg".. notre atelier n'a pas de four à réduction, mais la porcelaine doit être cuite à 1250°.. bon je passe les détails, tu vois certainement à quels dilemnes je suis confrontées, quand on aime on ne compte pas ..

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Gre-nadine !
    Comme je le dis souvent, les ratages pour les uns, peuvent être vu comme des choses réussies pour les autres! Merci!
    Tes questions me semblent assez pointues, et je ne sais trop si je vais pouvoir y répondre avec autant d'exactitude, mais je tacherai de faire de mon mieux! Au pire, tu me reposes d'autres questions!

    La cuisson s'effectue dans un four électrique. Donc, j'appelerai ça de la méthode de réduction. Les effets icebergs dont tu parles sont obtenus par 2 façons. Je te raconte là, la théorie, car je n'ai jamais tenté la chose...
    - soit par cuisson façon raku (prononcer rakou). C'est bien expliqué ici : Raku sur Wikipédia
    - soit avec des émaux spécifique dit émaux cristallisé.
    En réalité l'aspect brisé s'obtient essentiellement par une différence de température assez importante qui crée cet aspect là... d'où toute la difficulté, car il ne faut pas que la terre casse...

    La terre que j'utilise dans mon club est du grès. On dispose de grès blanc (lisse ou chamotté) ou bien de grès gris, dénommé grès irak (lisse ou chamotté).

    La porcelaine est une terre un peu plus fragile me semble-t-il que le grès... je crois d'ailleurs que c'st plus souvent le grès qui est utilisé pour une cuisson au raku... donc, je ne suis pas sûre que cela puisse aller avec ce que tu décris que je ne connais pas bien (porcelaine papier, késako? :-) ). Mais peut être qu'en regardant des émaux spécifiques comme je te le signalais...
    Tiens moi au courant de tes essais et aventures!!!

    RépondreSupprimer
  4. :)
    je viens d'un peu pataugé dans mon blog, ce n'est pas très intuitif comme système à mon avis.. mais je progresses et tâcherai d'encore progresser.

    le raku, oui je connais très bien.. le souci de cette méthode (et c'est bien le seul car j'adore le raku) c'est qu'on ne peut pas monter au-delà de 950°.. et, étant donné que la porcelaine (papier ou autre - je t'explique après) doit être cuite à 1250 pour obtenir d'autres effets désirés, cette méthode ne convient pas à mes recherches.
    Mais j'ai utilisé souvent de la terre blanche non chamotée pour le raku et ai été souvent heureuse des résultats.
    Il est vrai aussi, que d'utiliser de la porcelaine au raku est quasi un crime, étant donné que sa blancheur est tout de même un de ses atouts principaux et que le raku va noircir toute partie non émaillée..
    (note : j'entame ma 6eme année de céramique dans une école d'art qui ne dispose pas de moyens techniques très élaborés et nous dépendons des instances supérieures pour tout ravitaillement et/ou mise à niveau du matériel. Je précise tout cela pour te donner une idée de la fiabilité de mes dires : )) à savoir : il sera utile de vérifier les informations qui suivent..)

    la porcelaine : j'en connais plusieurs sortes

    - celle qu'utilise les tourneurs, spécifique pour tournasser donc.. et n'est vraiment pas adaptée à une manipulation de modèlage, pour ma part elle sèche et craquèle trop rapidemment.. et certainement que nous n'avons pas vraiment fait bon ménage.

    - la porcelaine papier liquide : (recette à vérifier) c'est de la poudre de porcelaine mélangée à du papier (type papier de toilette) et de l'eau.. on laisse macérer, on mixe (au mixer à soupe par exemple) et on obtient une sorte de pâte de consistance "pâte à crêpes" miam (mais indigeste à mon avis ^^). Dans cette préparation, on trempe des objets qui se consumeront dans le four (fleurs, brindilles, papier, tissus ...) on laisse sécher, puis on retrempe et on relaisse sécher. Au sortir du four, il restera le "cocon" de la forme de l'objet (la ressemblance avec l'objet sera influencée par le coefficient d'onctuosité de la préparation).

    - la porcelaine papier solide : s'achète en pain tout prêt, mais doit probablement avoir été confectionnée comme la liquide..c'est celle-là que j'utilise avec prédilection, car elle se travaille quasi comme de la plasticine et permet une extrême finesse et même de la transparence..

    j'essaierai de mettre à jour mon blog avec des photos et explications.

    bonne soirée : ))

    RépondreSupprimer
  5. Coucou!
    Merci BEAUCOUP gre-nadine pour tes explications! Je ne connais pas du tout les techniques que tu évoquent, mais cela semble bien intéressant!

    J'ai vu en effet, que tu pataugeais pas mal pour la tenue de ton blog... T'inquiète, ça va venir...
    Si tu cherche un peu sur google, tu trouveras aussi des blog pour apprendre à faire son blog... c'est bien aussi!
    Et sinon, j'ai trouvé ça, si ça peut t'aider : http://www.leblogger.com/2009/06/astuce-blogger-astuces.html

    RépondreSupprimer

Pour papoter un peu, petits conseils :
1. Saisissez votre message
2. Si vous hésitez, choisissez l'option Nom/URL (URL facultative, bien entendu)
3. Merci !
NB: pour parer les quelques spams que j'ai ici, je modère systématiquement les commentaires sur les publications de plus de 7 jours...